• l'histoire d'une pâquerette ...



    Pâquerette effeuillée, le cœur en est resté,

    Trop seul, vite envolé, vers un sillon perlé.

    La tige jalouse, outrée, est aller se planter,

    Vengeresse, décidée, sous un ventre bronzé.



    Le bouton transformé, en rose change l’or

    Sans effluve, fermé, ici le bouton dort.

    Alanguie, reposée, la triste tige courbée,

    Pleure à larmes salées ses pétales effeuillés.



    La corolle dispersée, grâce au vent s’est collée,

    Pétales éparpillés, sur des lèvres posés.

    Les amants allongés soudain se sont tournés.



    Tête-bêche placés, ils se sont embrassés.

    Sur la tige dressée, le bouton réveillé,

    Les pétales décollées, très vite déposés.

    La fleur est partagée, encore en deux moitiés.



    Par ces baisers lassés, les amants déchaînés,

    Se sont réorientés, face à face plaqués.

    Le danse est commencée, bientôt accélérée,

    De deux corps exaltés, une pâquerette est née .



    Bien joli voyage d’une pâquerette ressuscitée sous des baisers...


    « Il était une fois ...Ca y est il est arrivé !!! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Mardi 6 Novembre 2012 à 13:16

    Merci ma Puce de ta visite qui m'a fait plaisir


    Bien joli blog que tu a


    Passe une bonne semaine rempli de douceur


    Gros bisoussssssssss

    2
    gc
    Lundi 5 Novembre 2012 à 01:29

    j'ai laiser voguer mon imagination sur cette belle histoire d'une paquerette!!!beau poème, j'aime  Gaetan

    1
    Dimanche 26 Février 2012 à 10:08

    Bonjour mon amie je passe dans ton bel univers pour voir tes nouveautés  et espère que tout va bien pour toi  ?


    Beau poème   que j'aime  merci de nous le faire partager  Te souhaite un bon dimanche et une agréable semaine


    Toute mon amitié  , tendressse  avec un panier de bisous  A bientôt 


    Jacotte85


    bon week-end

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :